Blogue

L’actualité TI analysée par nos experts

Tous les systèmes Flash ne sont pas nés égaux, découvrez la différence!

10 mars 2017

La popularité grandissante de la technologie Flash dans les unités de stockage a incité les différents manufacturiers à élargir leur offre de produits de stockage sur disques en introduisant des produits hybrides et «all-Flash».

 

Mais lorsque l'on parle de technologie Flash NAND, il existe différents types d'implantation de cette technologie dans les systèmes de stockage. La forme la plus courante et la moins dispendieuse consiste à combiner les puces de mémoire Flash à des composantes de commodités pour offrir une solution à un prix attrayant. Dans cette catégorie, on retrouve les systèmes de disques hybrides qui intègrent des disques SSD. L'échange de données transite par une interface de type SAS et la protection des données s'effectue par redondance RAID traditionnelle que l'on retrouve avec les disques mécaniques.

 

L'autre forme d'implantation consiste à développer une architecture propriétaire jumelée à un micro-code spécialisé permettant d'exploiter au maximum la technologie Flash tant du point de vue performance que du point de vue robustesse. Dans ce cas, l'échange de données transite directement par le bus PCI à un débit plus élevé que par un bus SAS et la protection des données s'effectue par une technique avancée RAID à plusieurs dimensions. Généralement ces systèmes sont de type «all-Flash». C'est dans cette catégorie de produits que la confusion peut se produire lorsque l'on parle de Flash. On retrouve, notamment des systèmes basés sur des disques SSD et d'autres systèmes basés sur des modules spécialisés, par exemple les modules «Flashcore Microlatency» d'IBM.

 

Il est donc important de bien comprendre ces différences lorsque l'on désire faire l'acquisition d'un système de stockage all-Flash car elles influencent la performance attendue ainsi que le niveau de protection des données que va offrir un tel système. Pour en apprendre davantage à ce sujet, je vous recommande le whitepaper IBM "Data protection in two dimensions" que vous pourrez télécharger juste en-dessous.

 

 

 


Commentaires

Laisser un commentaire